Fear the doily, 2007, 48 x 36, acrylique et fusain sur toile

Fear the doily 3, 2007, 40 x 30, acrylique et fusain sur toile

Fear the doily 4, 2008, 14 x 11, acrylique et fusain sur toile

Fear the doily 5, 2008, 14 x 11, acrylique et fusain sur toile

Fear the doily 6, 2008, 14 x 11, acrylique et fusain sur toile

Fear the doily 7, 2008, 14 x 11, acrylique et fusain sur toile

Fear the doily 8, 2008, 14 x 11, acrylique et fusain sur toile

Fear the doily 9, 2008, 14 x 11, acrylique et fusain sur toile

Fear the doily 10, 2008, 14 x 11, acrylique et fusain sur to

Fear the doily 11, 2008, 14 x 11, acrylique et fusain sur to

Fear the doily 12, 2008, 20 x 16, acrylique et fusain sur to

Fear the doily 13, 2008, 20 x 16, acrylique et fusain sur to

Fear the doily 14, 2008, 20 x 16, acrylique et fusain sur to

Fear the doily 15, 2008, 20 x 16, acrylique et fusain sur to

Fear the doily 16, 2008, 48 x 36, acrylique et fusain sur toile

Fear the doily (Méfiez-vous du napperon)

« Fear the doily sous-entend qu'il faut se méfier des excès d'une certaine façon de vivre, d'un certain confort, d'une certaine facilité, incarné par un napperon. »
Claude Bouchard, Le Droit, 19-20 janvier 2008